You are using an outdated browser. We suggest you update your browser for a better experience. Click here for update.
Close this notification.
Skip to main content Skip to search

Plan pour la lutte contre le cancer en Ontario 2015-2019

Action Cancer Ontario élabore des plans pluriannuels de lutte contre le cancer depuis 2004. Chaque plan repose sur les progrès réalisés par le passé et intègre les enseignements tirés des plans précédents ainsi que les domaines dans lesquels il y avait encore des progrès à réaliser par rapport aux plans précédents.

Notre quatrième plan, consacré à la période 2015-2019, résulte d’une vaste consultation menée auprès des intervenants, notamment des représentants des patients et des familles, des professionnels de la santé et des partenaires du système de santé de l’Ontario.

Il définit 6 objectifs transversaux du continuum de soins de cancérologie :

  • Qualité de vie et expérience des patients – S’assurer de fournir des soins responsables et respectueux en optimisant la qualité de vie des personnes dans le continuum des soins de cancérologie
  • Sécurité – Assurer la sécurité des patients et des aidants dans tous les milieux de soins
  • Équité – Assurer l’équité en matière de santé pour tous les citoyens de l’Ontario dans l’ensemble du réseau de cancérologie
  • Soins intégrés – S’assurer de fournir des soins intégrés dans le continuum des soins de cancérologie
  • Durabilité – Assurer la durabilité du réseau de cancérologie pour les générations futures
  • Efficacité – S’assurer d’offrir des soins de cancérologie efficaces en fonction des meilleurs résultats de la recherche

Voici quelques exemples de progrès réalisés à l’égard de chaque objectif du Plan.

Qualité de vie et expérience du patient

  • Les patients et leur famille ont accès à 23 guides de traitement des symptômes pour les aider à prendre en charge les symptômes physiques et émotionnels ainsi que les effets secondaires de leur traitement.
  • Les patients peuvent signaler leurs symptômes par voie électronique au moyen de la plateforme Vos symptômes sont importants. Ces renseignements aident les équipes de santé à offrir des soins répondant aux besoins des patients.
  • Les patients et les aidants peuvent faire part de leur expérience relative au réseau de cancérologie en temps réel au moyen de l’enquête Votre opinion est importante (uniquement disponible en anglais). Ces données nous aideront à élaborer des services plus adaptés à leurs besoins. Cette enquête a permis de recueillir plus de 40 000 avis émis par les patients et les aidants.
  • Les recommandations relatives à l’offre de services psychosociaux en Ontario (uniquement disponibles en anglais), ainsi que la surveillance des orientations et des temps d’attente permettent d’améliorer l’accès des patients à des services d’oncologie psychosociale et leur qualité de vie.
  • Près de 100  représentants des patients et des familles veillent à ce que notre travail réponde aux besoins des populations que nous desservons. Par ailleurs, les 14 programmes régionaux de cancérologie consultent activement les représentants des patients et des aidants.

Sécurité

  • La définition de normes de pratique régissant l’utilisation et la manipulation sécuritaires des médicaments oraux pour le traitement du cancer dans les pharmacies communautaires (uniquement disponibles en anglais) permettra d’assurer une utilisation et une distribution tant sécuritaires qu’accessibles de ces médicaments contre le cancer administrés à la maison.
  • Nous avons réalisé un examen poussé des répercussions liées à l’adoption des modèles de normes de pratique des pharmaciens au Canada de l’Association nationale des organismes de réglementation de la pharmacie pour continuer d’assurer la sécurité des fournisseurs de soins de santé.
  • Le Partenariat de gestion de la qualité (uniquement disponible en anglais), établi en 2013 et codirigé par Action Cancer Ontario et l’Ordre des médecins et chirurgiens de l’Ontario, collabore étroitement avec les intervenants en vue d’élaborer des programmes de gestion de la qualité pour les services de coloscopie, de mammographie et de pathologie. Les rapports du Partenariat contribuent à améliorer la qualité, la sécurité et la continuité des soins.
  • L’examen par les pairs des plans de traitement veille à ce que la radiothérapie soit appropriée et sécuritaire. Au cours du premier trimestre de 2018-2019, 90 % des plans de radiothérapie radicale (curative) établis en Ontario ont fait l’objet d’un examen par les pairs. Les centres régionaux de cancérologie ont également accru les examens par les pairs de la radiothérapie palliative.
  • De nouvelles formations aident les fournisseurs de soins de santé à renforcer leurs connaissances et compétences en cancérologie. Plus de 300 professionnels de la santé sont inscrits à une des formations que nous avons élaborées en partenariat avec l’Institut de Souza et l’Université de Toronto, ou ont suivi l’une d’entre elles. Ces formations portent sur :
  • Un algorithme actualisé permet de proposer aux professionnels de la santé des directives sur les pratiques exemplaires à suivre pour les aider à évaluer et maîtriser la douleur des patients atteints d’un cancer (uniquement disponible en anglais). Il contient également de nouvelles directives sur les cannabinoïdes et les opioïdes.

Équité

  • Nous nous sommes associés aux communautés des Premières nations, des Inuits, des Métis et des Autochtones en milieu urbain ainsi qu’aux programmes régionaux de cancérologie pour définir et mettre en œuvre la troisième Stratégie pour la lutte contre le cancer chez les peuples autochtones. Cette stratégie encourage l’adoption d’une approche holistique à l’égard de la formation, la prévention, le dépistage et la recherche touchant le cancer.
  • Le rapport Voies de prévention :Recommandations pour réduire les maladies chroniques chez les Premières nations, Inuits et Métis contient 22 recommandations fondées sur des données probantes traitant des facteurs de risque modifiables des maladies chroniques dans ces communautés. De nombreux organismes s’associent pour veiller à ce que toutes les recommandations soient appliquées d’ici 2019.
  • Les professionnels de la santé reçoivent une formation sur la compétence culturelle, la résolution des conflits, les droits de la personne et la lutte contre le racisme dans le cadre de nos 13 formations sur les relations avec les Autochtones et les compétences culturelles (uniquement disponibles en anglais). Depuis 2015, plus de 18 000 formations ont été suivies (soit plus de 4 200 personnes formées).
  • Le Programme pour la lutte contre le tabagisme chez les peuples autochtones offre des services de prévention de la consommation de tabac commercial, d’abandon du tabagisme et de protection aux membres des Premières nations, des Inuits, des Métis, et des Autochtones en milieu urbain ainsi qu’aux fournisseurs de soins de santé. Le programme a aidé plus de 15 000 membres de ces communautés à arrêter de fumer (ou à ne jamais commencer).
  • Un plus grand nombre de patients nécessitant des services de traitement des maladies hématologiques malignes complexes (patients atteints d’une leucémie aiguë et/ou nécessitant une greffe de cellules souches) sont en mesure d’accéder à des soins en temps opportun. CCO collabore étroitement avec les Programmes régionaux de cancérologie pour mettre en œuvre le Plan provincial de prestation de services pour le traitement des leucémies aiguës (uniquement disponibles en anglais). Les hôpitaux renforcent leurs capacités en vue d’offrir de nouveaux services. Des fonds sont octroyés pour former 15 boursiers spécialisés dans la recherche sur la leucémie aiguë et la greffe de cellules souches, ainsi que du personnel infirmier spécialisé.
  • Les patients nécessitant une greffe de cellules souches se voient fournir un logement à proximité du lieu de traitement s’ils doivent parcourir plus de 100 kilomètres pour bénéficier des soins. Il s’agit ici de limiter les frais importants engagés par les patients par rapport à leur traitement et à la nécessité de se trouver à proximité d’un hôpital spécialisé sur une longue période.
  • L’outil Ontario Cancer Profiles (Profils de cancers en Ontario) a été lancé en 2017. Les chercheurs, les planificateurs de la santé publique et autres intervenants peuvent ainsi avoir une vision plus claire du cancer en Ontario et à l’échelle régionale. Cet outil fournit des statistiques sur le fardeau du cancer, les facteurs de risque et des indicateurs de dépistage précis.
  • La carte des écarts de participation au dépistage du cancer, également disponible depuis 2017, est un outil interactif en ligne qui aide à cerner les quartiers des populations à risque et dans lesquels le dépistage est moins ou jamais réalisé. Il compile les données statistiques des personnes en retard dans chacun des 3 programmes de dépistage du cancer (ContrôleCancerColorectal, Programme ontarien de dépistage du cancer du col de l’utérus, Programme ontarien de dépistage du cancer du sein).

Intégration des soins

  • Nous aidons les survivants du cancer à effectuer la transition des soins oncologiques vers les soins primaires s’il y a lieu. Nous avons déterminé les renseignements essentiels qui devraient être inclus dans le plan de soins de suivi du patient. Ce modèle de soins tire le meilleur parti des professionnels de la santé. Une étude récente financée par CCO a conclu que le fait de faire suivre des survivants du cancer du sein présentant de faibles risques de récidive par des fournisseurs de soins primaires et non plus par des oncologues était associé à des coûts moindres et à des résultats cliniques semblables ou meilleurs.
  • Les experts recommandent la bonne intégration de personnel infirmier clinicien spécialisé et de personnel infirmier praticien à l’offre des services destinés aux adultes atteints d’un cancer en Ontario (uniquement disponibles en anglais).
  • En tant que partenaire principal du Réseau ontarien des soins palliatifs, lancé en 2016, CCO s’emploie, aux côtés de partenaires régionaux, à déterminer les services à offrir aux patients pour qui une approche palliative des soins serait bénéfique et à assurer ces services, avec leur famille et leurs aidants. Grâce à une programme offert par l’Ordre des médecins de famille de l’Ontario, plus de 100 fournisseurs de soins de santé sont encadrés en vue d’offrir des soins palliatifs et en fin de vie, renforçant ainsi la capacité du système à accueillir ces services.
  • Le Plan pour la lutte contre le cancer infantile : feuille de route de l’Ontario pour 2018-2023 (uniquement disponible en anglais) aide les survivants de cancer infantile à effectuer la transition vers les soins destinés aux adultes. Nous avons soutenu la création de ce Plan, qui a été supervisée par le Pediatric Oncology Group of Ontario.
  • Les programmes d’évaluation diagnostique veillent à ce que les tests confirmant ou écartant définitivement un diagnostic du cancer soient effectués de façon coordonnée et en temps opportun. En 2018, on comptait 19 programmes d’évaluation diagnostique pour le cancer du poumon, 16 pour le cancer colorectal et 10 pour le cancer de la prostate dans l’ensemble de la province.

Durabilité

  • Nous œuvrons avec nos partenaires à prévenir les maladies chroniques (uniquement disponible en anglais) en diminuant le nombre de personnes présentant des facteurs de risque modifiables. Nous nous sommes consacrés à mettre en œuvre le rapport intitulé Prendre des mesures de prévention pour réduire les maladies chroniques : Recommandations pour un Ontario plus sain, qui a été élaboré en collaboration avec Santé publique Ontario.
  • Plusieurs rapports publiés contribuent à une meilleure connaissance des facteurs de risque du cancer et des autres maladies chroniques aux échelons régionaux. Parmi ces rapports, on retrouve l’Atlas des facteurs de risque du cancer de l’Ontario (uniquement disponible en anglais) et l’Indice de qualité du système de prévention (uniquement disponible en anglais). 
  • De plus en plus d’Ontariens sont informés des mesures qu’ils peuvent prendre pour réduire leur risque de développer un cancer. En juin 2018, plus de 1 154 700 comptes Mon QICancer ont été créés et plus de 445 000 évaluations du risque ont été réalisées.
  • Un plus grand nombre de personnes atteintes de cancer se font dépister dans des centres régionaux de cancérologie par rapport à leur tabagisme et acceptent d’être orientées vers des séances de renoncement au tabac. Les résultats cliniques sont meilleurs lorsque les personnes atteintes d’un cancer arrêtent de fumer (uniquement disponible en anglais). 
  • Les Ontariennes admissibles au Programme ontarien de dépistage du cancer du sein peuvent pleinement tirer parti d’un programme de dépistage du cancer du sein bien structuré et de haute qualité dans plus de 200 sites partenaires.
  • Nous avons élaboré la cinquième Stratégie d’investissement dans des équipements de radiothérapie (uniquement disponible en anglais). Elle établit une vision sur 10 ans des équipements supplémentaires nécessaires pour répondre au besoin accru de radiothérapie.
  • Au total, 122 spécialistes supplémentaires en radiothérapie, en gynécologie, en oncologie/hématologie médicale et en maladies hématologiques malignes complexes offrent des soins aux patients de l’Ontario.
  • Nous avons élaboré une ébauche de cadre de travail en vue d’intégrer les données probantes concrètes au processus pancanadien et provincial de prise de décisions relatives au financement des médicaments anticancéreux.

Effectiveness

  • Afin d’offrir les soins les plus efficaces aux patients, des professionnels de la santé issus de plusieurs disciplines examinent les solutions de diagnostic et de traitement pour 90 % des patients atteint d’un cancer lors des Conférences multidisciplinaires sur le cancer.
  • Le financement d’actes médicaux fondés sur la qualité en matière de chirurgie, de traitement systémique et d’endoscopie digestive aide à normaliser l’offre de services reposant sur des pratiques éclairées par des données probantes. Ce modèle utilise ces ressources limitées plus efficacement.
  • Nous avons fait progresser l’adoption de la Stratégie relative à la médecine personnalisée en Ontario en produisant un rapport d’évaluation de la situation actuelle des services cliniques de génétique oncologique de la province. Nous avons formulé et soumis au Ministère des recommandations à l’égard des tests complets de dépistage des cancers héréditaires.
  • Depuis juin 2017, les personnes présentant un risque élevé de développer un cancer du poumon peuvent bénéficier d’un dépistage, d’une évaluation du risque, de séances de renoncement au tabagisme et d’autres services de soutien dans 3 sites pilotes. Durant la première année du programme, plus de 4 300 personnes se sont fait dépister et 92 % des fumeurs actuels admissibles ont accepté d’accéder à des services hospitaliers de renoncement au tabagisme.
  • Depuis 2015, plus de 100 guides et autres documents d’orientation fondés sur des données probantes ont été produits et publiés sur le site Web d’Action Cancer Ontario par le Programme de soins fondés sur la recherche. Ces documents aident les cliniciens et les responsables des politiques à appliquer les meilleures données scientifiques aux décisions portant sur les pratiques et les politiques.
  • En 2018, nous avons élargi notre mandat pour y inclure la gestion de la tomographie par émission de positons et de la planification officielle du système, notamment des équipements. Nous avons élaboré un cadre de planification pour offrir un accès équitable à une technologie de tomographie d’émission par positons de haute qualité.