You are using an outdated browser. We suggest you update your browser for a better experience. Click here for update.
Close this notification.
Skip to main content Skip to search

COVID-19: Obtenez les dernières mises à jour ou faites une autoévaluation.

Ce que vous devez savoir au sujet des vaccins contre la COVID-19 : Renseignements destinés aux personnes atteintes d’un cancer

Téléchargez la version PDF

Vous trouverez ici des renseignements sur les sujets suivants :

  • Pourquoi les personnes atteintes d’un cancer devraient se faire vacciner
  • Comment fonctionnent les vaccins et quel est le mode d’administration
  • Les effets secondaires possibles des vaccins
  • Pourquoi il est important de respecter les règles de santé publique après avoir été vacciné

Ces pages visent à vous donner des renseignements d’ordre général, ainsi qu’aux membres de votre famille et à vos aidants, sur les vaccins contre la COVID-19 et ce que l’on sait des vaccins à l’heure actuelle.

Consultez les sites Web du ministère de la Santé de l’Ontario et de votre bureau de santé publique local pour en savoir plus. Appelez la ligne d’information sur les vaccins de l’Ontario (1-888-999-6488) si vous souhaitez utiliser le téléphone.

Pourquoi les personnes atteintes d’un cancer devraient-elles se faire vacciner?

Ces personnes peuvent présenter un risque accru de :

  • contracter la COVID-191;
  • développer des complications des suites de la COVID-192;
  • mourir des suites de la COVID-191,2,3,4,5,6,7.

Les personnes atteintes d’un cancer devraient se faire administrer les deux doses du vaccin contre la COVID-19 dès que possible.

Le plus tôt une majorité de la population ontarienne sera complètement vaccinée, le plus tôt la vie pourra reprendre son cours normal.

Quels sont les groupes de personnes atteintes d’un cancer les plus à risque?

Les groupes suivants de personnes atteintes d’un cancer sont connus pour représenter un risque accru de développer des complications des suites de la COVID :

  • Les personnes de 65 ans ou plus8;
  • Les personnes ayant reçu une transplantation des cellules souches au cours des six derniers mois9;
  • Les personnes qui reçoivent ou ont récemment cessé de recevoir des traitements contre le cancer10;
  • Les personnes dont le cancer a été diagnostiqué au cours de l’année passée1;
  • Les personnes atteintes d’un cancer du sang comme la leucémie, le lymphome ou le myélome multiple3,11,12,13;
  • Les personnes atteintes d’un cancer du poumon3,12,13,14;
  • Les personnes atteintes d’un cancer qui s’est étendu à une autre partie du corps (cancer métastatique)2;
  • Les personnes ayant subi une intervention chirurgicale dans le cadre du traitement contre le cancer au cours des deux derniers mois2,14.

Si vous faites partie de l’un des groupes susmentionnés, vous devez être très prudent et vous protéger contre la COVID-19.

Restez à l’écart des foules et des installations intérieures où le statut vaccinal des autres personnes présentes est incertain, comme les salles de concert, les lieux de culte et les gymnases.

Comment fonctionnent les vaccins contre la COVID-19? 15

Trois vaccins sont actuellement utilisés en Ontario.

Les vaccins contre la COVID-19 de Pfizer et Moderna sont des vaccins à ARN messager (ARNm). L’ARNm est un type de molécule (petite partie d’une cellule) que notre corps produit en continu. Les vaccins à ARNm enseignent à notre corps à fabriquer des protéines qui ordonnent à notre système immunitaire de lutter contre le virus de la COVID-19.

Le vaccin contre la COVID-19 d’AstraZeneca peut également être appelé Covishield. Il s’agit d’un vaccin à base de vecteurs viraux. Ce type de vaccin utilise un virus inoffensif autre que celui de la COVID-19 pour montrer à notre corps comment développer une immunité contre la COVID-19 sans pour autant nous rendre malade. Le vaccin contre la grippe est également un vaccin à base de vecteurs viraux.

Vous ne pouvez pas contracter la COVID-19 à cause de l’un de ces vaccins.

Quel est le moment idéal pour l’administration du vaccin?

Vous devriez recevoir vos deux doses de vaccin dès que possible.

Si vous recevez l’un des traitements ci-dessous, demandez à votre équipe de soins de cancérologie quel est le moment idéal pour recevoir le vaccin :

  • Chimiothérapie
  • Immunothérapie
  • Greffe de cellules souches
  • Thérapie cellulaire adoptive
  • Thérapie immunosuppressive (traitements qui affaiblissent votre système immunitaire)

Quel vaccin me sera administré?

Le choix du vaccin qui vous sera administré dépendra du vaccin disponible dans votre région au moment de votre rendez-vous, ainsi que de votre âge et d’autres facteurs. Votre deuxième dose de vaccin peut être différente de la première. Il a été démontré que la combinaison de différents types de vaccins est sécuritaire et fonctionne bien.

Quel est le mode d’administration des vaccins?

Les deux doses du vaccin contre la COVID-19 sont administrées au moyen d’une injection (piqûre) dans le muscle de la partie supérieure de votre bras, comme pour le vaccin contre la grippe. Les vaccins de Pfizer, de Moderna et d’AstraZeneca (Covishield) nécessitent deux injections.

Votre deuxième dose sera administrée quelques semaines après la première dose. Lorsque vous prenez votre rendez-vous de vaccination, demandez quel sera le délai pour votre deuxième injection afin de veiller à bien suivre les conseils de votre équipe de soins de cancérologie.

Comment être certain de l’innocuité des vaccins?

Tous les vaccins autorisés au Canada ont satisfait des normes d’innocuité et d’efficacité très strictes avant d’être approuvés pour utilisation.16 Santé Canada possède l’un des processus d’examen les plus stricts du monde.

Les vaccins :

  • ont été testés sur des milliers de personnes et ont été administrés à des millions de personnes à travers le monde;
  • répondent à toutes les exigences d’approbation, y compris celles liées à l’innocuité du produit;
  • feront l’objet d’une surveillance pour repérer les problèmes qui surviennent à mesure qu’ils sont utilisés dans le monde entier.

Les vaccins contre la COVID-19 sont sûrs pour les personnes atteintes d’un cancer.16,17,18 Les personnes atteintes d’un cancer doivent se faire complètement vacciner dès que possible pour éviter de développer des complications des suites de la COVID-19.

Quelle est l’efficacité des vaccins pour les personnes atteintes d’un cancer?

Tous les vaccins utilisés en Ontario se sont avérés efficaces lors d’essais cliniques de grande envergure (des études de recherche menées sur des sujets humains). Les vaccins fonctionnent bien pour prévenir les infections, les hospitalisations et les décès dus à la COVID-19.

La protection grâce aux doses de vaccin des personnes immunodéprimées, y compris certaines personnes atteintes d’un cancer, peut être inférieure à celle dont bénéficient d’autres personnes. Si vous êtes une personne immunodéprimée, il se peut que vous obteniez une protection inférieure après votre première dose et que vous n’obteniez pas une protection complète même après la deuxième dose.19,20,21Pour obtenir la meilleure protection possible, vous devez recevoir les deux doses du vaccin dès que possible.Pour vous protéger, les personnes proches de vous devraient également être entièrement vaccinées dès que possible;

Des études ont également démontré que les vaccins sont efficaces contre les variants du virus que nous connaissons aujourd’hui.22

Combien de temps faut-il pour que le vaccin protège contre la COVID-19 et quelle est la durée de cette protection? 23,24,25,26,27,28,29

Vous commencerez à bénéficier d’une protection environ deux semaines après la première injection du vaccin. Vous bénéficierez d’une protection optimale environ deux semaines après la deuxième dose.

Nous ignorons à l’heure actuelle la durée de la protection offerte par les vaccins. Comme les vaccins sont nouveaux, ils devront faire l’objet d’études au fil du temps pour connaître leur durée de protection. Il est possible que les personnes atteintes d’un cancer aient besoin d’une dose de rappel à l’avenir. 30,31,32,33,34,35,36

Quels sont les effets secondaires possibles des vaccins?

Certaines personnes peuvent présenter des effets secondaires légers dans les jours suivant l’administration du vaccin. Les effets secondaires peuvent s’aggraver après votre deuxième dose. La plupart des effets secondaires disparaîtront naturellement.

Voici les effets secondaires les plus courants :16,24,26,27,28,37,38,39

  • Douleur, décoloration, rougeur ou gonflement au bras au point d’injection;
  • Maux de tête;
  • Frissons;
  • Douleurs musculaires;
  • Douleurs articulaires;
  • Fièvre légère;
  • Diarrhée;
  • Vomissements;
  • Gonflement des ganglions quelques jours après l’administration du vaccin contre
    la COVID-19. Si ce symptôme persiste plus de quelques jours, parlez-en à votre équipe
    de soins de cancérologie.

Si les effets secondaires persistent plus de 2 à 3 jours, parlez-en à votre équipe de soins de santé.24,26,40,41,42

Attendez au moins 15 minutes avant de rentrer chez vous après l’administration du vaccin contre la COVID-19. Cette attente permet de surveiller l’apparition d’effets secondaires ou de réaction allergique.

Effets secondaires rares, mais graves

L’apparition d’une forme de caillots sanguins, rare mais grave, a été associée à l’administration du vaccin d’AstraZeneca.43 Ces caillots diffèrent de ceux qui peuvent être causés par le cancer et les traitements contre le cancer. La plupart des cas de caillots sanguins rares surviennent dans les quatre semaines (28 jours) suivant la première dose du vaccin d’AstraZeneca.28,44,45,46,36

Le vaccin d’AstraZeneca a également été associé à de très rares cas de syndrome de fuite capillaire (SFC), une maladie qui provoque une fuite de liquide des petits vaisseaux sanguins (capillaires) dans votre corps. Cela peut causer des étourdissements, des évanouissements, de l’enflure et, dans les cas graves, des difficultés respiratoires. Les personnes qui ont déjà souffert d’épisodes de SFC ne devraient pas recevoir le vaccin d’AstraZeneca.47

Il y a eu de rares de myocardite (inflammation du muscle cardiaque) ou de péricardite (inflammation du sac qui enveloppe le cœur) chez les personnes qui ont reçu un vaccin à ARNm. L’inflammation du muscle cardiaque est survenue plus fréquemment chez les jeunes, et dans la majorité, les cas signalés ont été légers, et les personnes se sont rapidement rétablies. Consultez immédiatement un médecin si vous ressentez une douleur à la poitrine, un essoufflement ou des palpitations cardiaques (cœur palpitant ou battant à tout rompre) après avoir reçu un vaccin à ARNm.48,49

Le vaccin contre la COVID-19 peut-il entraîner des réactions allergiques?

Il est possible que vous soyez allergique à certains ingrédients composant les vaccins contre la COVID.50,51,52 Si vous présentez des allergies graves ou avez déjà eu des réactions allergiques graves à d’autres vaccins, à des médicaments ou à des aliments, parlez-en à votre équipe de soins de cancérologie ou à votre médecin de famille avant de vous faire vacciner.

Si vous avez eu une réaction allergique à votre première dose de vaccin contre la COVID-19, vous devriez consulter un allergologue ou un immunologue avant de recevoir votre deuxième dose. Il sera également peut-être nécessaire de vous faire vacciner à l’hôpital et non dans une clinique ou une pharmacie. Pour de plus amples renseignements sur les ingrédients composant les vaccins, recherchez les noms des vaccins sur le site Web de Santé Canada ou demandez à votre équipe de soins de santé.

Dois-je continuer à suivre les règles de santé publique après avoir été vacciné?

Oui. Il peut être encore possible pour les personnes entièrement vaccinées de contracter et de transmettre la COVID-19.53,54,55 Consultez votre bureau de santé publique local pour savoir ce qui est permis dans votre région à l’heure actuelle.

Après avoir été vaccinées, il est important que les personnes atteintes d’un cancer qui sont immunodéprimées :

  • continuent de porter un masque lors de contacts étroits avec d’autres personnes, surtout à l’intérieur;
  • se lavent les mains souvent;
  • restent à distance des autres personnes, à moins que vous ne sachiez qu’elles sont entièrement vaccinées.56

Vous devez continuer à respecter les mesures de santé publique suivantes car :

  • cela prend du temps pour que votre corps développe une protection après l’administration du vaccin;
  • il se peut que vous ne bénéficiez pas d’une protection complète même après deux doses de vaccin si votre système immunitaire est affaibli;
  • il est possible de transmettre la COVID-19 même entre personnes déjà vaccinées;
  • nous devons lutter contre la propagation de la COVID-19 dans nos collectivités jusqu’à ce que tout le monde ait reçu ses deux doses de vaccin.

Y a-t-il des situations dans lesquelles je devrais attendre pour me faire vacciner?

Voici les situations dans lesquelles certaines personnes doivent attendre pour être vaccinées contre la COVID-19 :

  • Si vous avez actuellement la COVID-19, vous devez attendre d’être remis du virus avant d’être vacciné. Même si vous avez déjà eu la COVID-19, vous devez recevoir le vaccin car il est possible d’être de nouveau contaminé par le virus. Demandez à votre équipe de soins de santé à quel moment vous devez vous faire vacciner après votre rétablissement.
  • Si vous présentez des symptômes de la COVID-19 ou que vous êtes en auto-isolement, vous devez attendre avant de vous faire vacciner. Parlez de vos symptômes et de l’éventualité de vous faire dépister à votre équipe de soins de santé. Votre équipe de soins de santé vous indiquera le moment pour vous faire vacciner.
  • Si vous devez recevoir un autre type de vaccin (comme le vaccin contre la grippe), attendez au moins 28 jours après l’administration de votre deuxième dose de vaccin contre la COVID-19 avant de recevoir tout autre vaccin.57,58

Parlez à votre équipe chirurgicale du meilleur moment pour recevoir votre vaccin si vous êtes sur le point de subir une intervention chirurgicale.59

Comment les équipes de recherche ont-elles pu développer les vaccins si rapidement?

Des chercheurs étudient les vaccins à ARNm depuis de nombreuses années. Ils ont pu rapidement mettre au point les vaccins contre la COVID-19 car :

  • Le virus de la COVID-19 est similaire à d’autres virus que les chercheurs connaissent déjà très bien.
  • Les équipes de recherche du monde entier ont commencé à travailler à l’élaboration d’un vaccin dès la découverte du virus de la COVID-19.
  • Les équipes de recherche du monde entier ont partagé leurs données.
  • Un grand nombre de personnes se sont rapidement portées volontaires pour les essais cliniques (une étude de recherche menée sur des sujets humains) pour tester les vaccins. Par exemple, en Grande-Bretagne, plus de 200 000 personnes ont participé aux essais cliniques.

Pour de plus amples renseignements :

Demandez de plus amples renseignements sur les vaccins contre la COVID-19 à votre équipe de soins de santé.

Santé Canada

Ministère de la Santé de l’Ontario

Localisateur de bureau de santé publique

Cadre éthique pour la distribution des vaccins contre la COVID-19

 

Ligne provinciale d’information sur les vaccins

Appelez cette ligne si vous avez des questions sur le programme de vaccination contre la COVID-19 de l’Ontario ou si vous souhaitez prendre un rendez-vous de vaccination. Les renseignements sont disponibles dans plusieurs langues.

Téléphone : 1-888-999-6488

ATS : 1-866-797-0007

Références

  1. Williamson EJ, Walker AJ, Bhaskaran K, et coll. Factors associated with COVID-19-related death using Open SAFELY. Nature 2020;584:430-439.
  2. Sun L et coll. Rates of COVID-19-related outcomes in cancer patients compared with non cancer patients. JNCI Cancer Spectrum (2021) 5(1): pkaa120 doi: 10.1093/jncics/pkaa120.
  3. Jee J, Foote MB, Lumish M, et coll. Chemotherapy and COVID-19 outcomes in patients with cancer. J Clin Oncol 2020;38. DOI https://doi.org/10.1200/JCO.20.01307.
  4. Giannakoulis V, Papoutsi E and Siempos II. Effect of cancer on clinical outcomes of patients with COVID-19- a meta-analysis of patient data. JCO Global Oncol 2020;6:799-808.
  5. Saini KS, Tagliamento M, Lambertini M, et coll. Mortality in patients with cancer and coronavirus disease 2019: a systematic review and pooled analysis of 52 studies. Eur J Cancer. Nov. 2020; 139: 43–50. Publication en ligne du 2 sept. 2020. doi: 10.1016/j.ejca.2020.08.011.
  6. Venkatesulu PB, Chandrasekar VT, Girdhar P, et coll. A systematic review and meta-analysis of cancer patients affected by a novel coronavirus. medRxiv. 29 mai 2020;2020.05.27.20115303. doi:10.1101/2020.05.27.20115303. Prépublication.
  7. Liang W. Cancer patients in SARS-CoV-2 infection: a nationwide analysis in China. Lancet Oncol. 2020;21(3):335–337.
  8. Vijenthira A, Gong IY, Fox TA et coll. Outcomes of patients with hematologic malignancies and COVID-19: A systematic review and meta-analysis of 3377 patients. Blood 2020.
  9. Immunisation des sujets immunodéprimés : Guide canadien d'immunisation. Consulté le 29 mars 2021.
  10. Covid-19 mRNA vaccine BNT 162b2 vaccine REG 174 INFORMATION FOR UK HEALTHCARE PROFESSIONALS. Consulté le 29 mars 2020.
  11. Dai M, Liu D, Liu M, et coll. Patients with cancer appear more vulnerable to SARS-CoV-2: a multicentre study during the COVID-19 outbreak. Cancer Discovery. Juin 2020: 783-791. (http://cancerdiscovery.aacrjournals.org/).
  12. Passamonti F, Cattaneo C, Arcaini L, et coll. Clinical characteristics and risk factors associated with COVID-19 severity in patients with hematological malignancies in Italy: a retrospective, multicentre, cohort study. Lancet Haematol. Oct. 2020; 7(10): e737–e745.Publication en ligne du 13 août 2020. doi: 10.1016/S2352-3026(20)30251-9.
  13. De Joode K et coll. Dutch oncology COVID-19 consortium: outcome of COVID-19 in patients with cancer in a nationwide cohort study. Eur Jour Canc 2020;141:171-184. https://doi.org/10.1016/j.ejca.2020.09.027.
  14. UK Surgical Royal Colleges. For surgeons and surgical teams treating patients during COVID-19 - endorsement of the Academy statement. Janv. 2021. Source : https://www.rcseng.ac.uk/coronavirus/vaccinated-patients-guidance/.
  15. COVID-19 vaccine safety. Consulté le 29 mars 2021.
  16. Rubin LG, Levin MJ, Ljungman P, et coll. 2013 IDSA clinical practice guideline for vaccination of the immunocompromised host. Clin Infect Dis 2014;58:e44-100.
  17. Immunisation des sujets immunodéprimés : Guide canadien d’immunisation.
  18. Joint Committee on Vaccination and Immunization: advice on priority groups for COVID-19 vaccination. Consulté le 29 mars 2021.
  19. Adults with Malignant Neoplasm (Including Leukemia and Lymphoma). BC Centre for Disease Control. Octobre 2019.
  20. Hwang JK, et coll. Z. COVID-19 vaccines for patients with cancer: benefits likely outweigh risks. J Hematol Oncol. 27 fév. 2021;14(1):38. doi: 10.1186/s13045-021-01046-w.
  21. The coronavirus vaccine: what you need to know. Blood Cancer UK. 25 novembre 2020.
  22. CCNI : https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/immunisation/comite-con...
  23. Covid-19 mRNA vaccine BNT 162b2 vaccine REG 174 INFORMATION FOR UK HEALTHCARE PROFESSIONALS. Consulté le 29 mars 2021.
  24. Monographie du vaccin contre la COVID-19 de Pfizer-BioNTech. 29 mars 2020.
  25. Recommandations sur l’utilisation des vaccins contre la COVID-19. Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI) : 16 mars 2021.
  26. Vaccin contre la COVID-19 de Moderna : monographie de produit. Moderna Therapeutics Inc. 23 décembre 2020.
  27. Fiche de produit européenne sur le vaccin d’AstraZeneca contre la COVID -19. 29 janvier 2021.
  28. Monographie du vaccin d’AstraZeneca contre la COVID-19. 26 février 2021.
  29. Sudan A, Iype R, Kelly C, Iqbal MS. Optimal Timing for COVID-19 Vaccination in Oncology Patients Receiving Chemotherapy?. Clin Oncol (R Coll Radiol). 2021;33(4):e222. doi:10.1016/j.clon.2020.12.014.
  30. CORRUSS - Operational center for regulation and response to health and social emergencies: Vaccines against covid-19: procedures for administering recalls. Consulté le 8 juillet 2021.
  31. Addeo A, Shah PK, Bordry N, et. coll. Immunogenicity of SARS-CoV-2 messenger RNA vaccines in patients with cancer. Cancer Cell. 18 juin 2021:S1535-6108(21)00330-5. doi: 10.1016/j.ccell.2021.06.009. Prépublication en ligne. PMID: 34214473; PMCID: PMC8218532.
  32. Monin L, Laing AG, Muñoz-Ruiz M, et coll. Safety and immunogenicity of one versus two doses of the COVID-19 vaccine BNT162b2 for patients with cancer: interim analysis of a prospective observational study. Lancet Oncol. Juin 2021;22(6):765-778. doi: 10.1016/S1470-2045(21)00213-8. Publication en ligne le 27 avril 2021. PMID: 33930323; PMCID: PMC8078907.
  33. Pfizer/BioNTech COVID-19 Vaccine: Pfizer and Biontech confirm high efficacy and no serious safety concerns through up to six months following second dose in updated topline analysis of landmark covid-19 vaccine study. Consulté le 8 juillet 2021.
  34. Thakkar A, Gonzalez-Lugo JD, Goradia N, et coll. Seroconversion rates following COVID-19 vaccination among patients with cancer. Cancer Cell. 5 juin 2021:S1535-6108(21)00285-3. doi: 10.1016/j.ccell.2021.06.002. Prépublication en ligne. PMID: 34133951; PMCID: PMC8179248.
  35. UK department of Health and Social Care: JCVI interim advice: potential COVID-19 booster vaccine programme winter 2021 to 2022. Consulté le 8 juillet 2021.
  36. Chowdhury O, Bruguier H, Mallett G, Sousos N, Crozier K, Allman C, Eyre D, Lumley S, Strickland M, Karali CS, Murphy L, Sternberg A, Jeffery K, Mead AJ, Peniket A, Psaila B. Impaired antibody response to COVID-19 vaccination in patients with chronic myeloid neoplasms. Br J Haematol. 16 juin 2021. doi: 10.1111/bjh.17644. Prépublication en ligne. PMID: 34132395.
  37. Monographie du vaccin contre la COVID-19 de Janssen. Janssen Inc., 5 mars 2021.
  38. Özütemiz C et coll. Lymphadenopathy in COVID-19 Vaccine Recipients: Diagnostic Dilemma in Oncology Patients. Radiology. 24 févr. 2021:210275.
  39. Becker AS et coll. Multidisciplinary Recommendations Regarding Post-Vaccine Adenopathy and Radiologic Imaging: Radiology Scientific Expert Panel. Radiology. 24 févr. 2021:210436.
  40. COVID-19 vaccination programme Information for healthcare practitioners. V.2. Public Health England, décembre 2020.
  41. Pfizer-Biontech COVID-19 vaccine (BNT162, PF-07302048). Vaccines and Related Biological Products Advisory Committee Briefing Document. 10 déc. 2020.
  42. À propos des vaccins contre la COVID-19. Ministère de la Santé. Version 1, 12 décembre 2020.
  43. Greinacher A et coll. Thrombotic Thrombocytopenia after ChAdOx1 nCov-19 Vaccination. New England Journal of Medicine 2021; DOI: 10.1056/NEJMoa2104840.
  44. Réponse rapide du CCNI : Recommandation sur l’utilisation du vaccin AstraZeneca contre la COVID-19 chez les jeunes adultes. 29 mars 2021. Source : https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/immunisation/comite-consultatif-national-immunisation-ccni/reponse-rapide-recommandation-utilisation-vaccin-astrazeneca-covid-19-jeunes-adultes.html.
  45. Science Briefs: Vaccine-Induced Prothrombotic Immune Thrombocytopenia (VIPIT) Following AstraZeneca COVID-19 Vaccination. Covid-19 Advisory for Ontario, 26 mars 2021.
  46. Signal assessment report on embolic and thrombotic events (SMQ) with COVID-19 Vaccine (ChAdOx1-S [recombinant]) – COVID-19 Vaccine AstraZeneca (Other viral vaccines). 26 mars 2021.
  47. https://www.health.gov.on.ca/fr/pro/programs/publichealth/coronavirus/docs/vaccine/COVID-19_vaccine_info_sheet.pdf.
  48. Santé Canada : https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/2019-nouveau-c...
  49. https://www.health.gov.on.ca/fr/pro/programs/publichealth/coronavirus/docs/vaccine/COVID-19_vaccine_info_sheet.pdf.
  50. P. Mishra, B. Nayak, R.K. Dey Asian J. Pharm. Sci., 11 (2016), p. 337.
  51. Schwartzberg, L.S., Navari, R.M. Safety of Polysorbate 80 in the Oncology Setting. Adv Ther 35, 754–767 (2018). Source : https://doi.org/10.1007/s12325-018-0707-z.
  52. Document d’information sur le vaccincontre la COVID-19. Ministère de la Santé. Version 5.0. 1er avril 2021. Source : https://www.health.gov.on.ca/fr/pro/programs/publichealth/coronavirus/docs/vaccine/COVID-19_vaccine_info_sheet.pdf
  53. CCNI : https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/immunisation/comite-consultatif-national-immunisation-ccni/recommandations-utilisation-vaccins-covid-19.html#a72
  54. Tande AJ, Pollock BD, Shah ND, Farrugia G, Virk A, Swift M, et coll. Impact of the COVID-19 vaccine on asymptomatic infection among patients undergoing pre-procedural COVID-19 molecular screening. Clin Infect Dis. 10 mars 2021;ciab229. doi: 10.1093/cid/ciab229.
  55. Weekes M, Jones NK, Rivett L, Workman C, Ferris M, Shaw A, et coll. Single-dose BNT162b2 vaccine protects against asymptomatic SARS-CoV-2 infection. Authorea. 24 février 2021. doi: 10.22541/au.161420511.12987747/v1.
  56. https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/2019-nouveau-coronavirus/ressources-sensibilisation/vaccination-covid-19-mesures-sante-publique.html
  57. Recommandations sur l’utilisation des vaccins contre la COVID-19. Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) : 16 mars 2021.
  58. À propos des vaccins contre la COVID-19. Ministère de la Santé de l’Ontario. Version 3, 13 mars 2021.
  59. UK Surgical Royal Colleges. For surgeons and surgical teams treating patients during COVID-19 - endorsement of the Academy statement. Janv. 2021. Source : https://www.rcseng.ac.uk/coronavirus/vaccinated-patients-guidance/.