You are using an outdated browser. We suggest you update your browser for a better experience. Click here for update.
Close this notification.
Skip to main content Skip to search

Le diabète entraîne un risque accru de décès chez les femmes des Premières Nations atteintes d’un cancer du sein en Ontario

nov 2020

 

  • Une étude a révélé que le taux de survie au cancer du sein à 5 ans est plus faible chez les femmes des Premières Nations de l’Ontario atteintes de diabète préexistant que chez les femmes des Premières Nations sans diabète préexistant.
  • À notre connaissance, il s’agit de la première étude en Ontario ou ailleurs au Canada mettant en évidence cet écart.
  • Les équipes de soins de cancérologie doivent avoir conscience des conséquences que le diabète peut avoir sur le taux de survie au cancer du sein en raison de l’augmentation du taux d’incidence du cancer du sein parmi les femmes des Premières Nations de l’Ontario et du fait qu’une grande proportion d’entre elles ont déjà reçu un diagnostic de diabète.

 

Une étude ontarienne a révélé que les femmes des Premières Nations avec un diabète préexistant qui reçoivent un diagnostic de cancer du sein présentent 2 fois plus de risques de mourir dans les 5 années à venir par rapport aux femmes des Premières Nations sans diabète préexistant. Pour analyser l’influence d’un diabète préexistant sur le taux de survie, l’étude a lié les données de mortalité provinciales à un ensemble de données générales contenant des caractéristiques pronostiques telles que le stade de la maladie au moment du diagnostic.

Source : Sheppard AJ, Chiarelli AM, Hanley AJG, Marrett LD. Influence du diabète préexistant sur la survie après un diagnostic de cancer du sein chez les femmes des Premières Nations de l’Ontario, au Canada (en anglais seulement). JCO Global Oncol. 2020;6:99–107.

Survie à cinq ans chez les femmes des Premières Nations de l’Ontario ayant reçu un diagnostic de cancer du sein entre 1995 et 2004 (N=282), selon leur statut à l’égard du diabète
Temps écoulé depuis le diagnostic (mois) Femmes diabétiques Femmes non diabétiques
0 100,0 100,0
1 100,0 100,0
2 100,0 100,0
3 98,5 99,5
4 98,5 99,5
5 98,5 99,5
6 97,0 99,0
7 97,0 98,1
8 95,5 98,1
9 95,5 98,1
10 95,5 98,1
11 94,0 98,1
12 92,5 97,7
13 92,5 97,2
14 92,5 96,7
15 91,0 96,3
16 89,6 95,8
17 88,1 95,4
18 86,6 95,4
19 85,1 95,4
20 85,1 95,4
21 85,1 94,9
22 85,1 94,4
23 83,6 94,0
24 83,6 94,0
25 82,1 93,5
26 80,6 92,6
27 80,6 92,6
28 79,1 91,6
29 79,1 91,2
30 79,1 91,2
31 79,1 91,2
32 77,6 90,2
33 76,1 90,2
34 74,6 89,8
35 73,0 88,8
36 71,5 87,4
37 69,9 87,4
38 68,2 87,0
39 68,2 87,0
40 68,2 87,0
41 68,2 86,0
42 66,6 85,0
43 65,0 85,0
44 63,4 84,0
45 63,4 84,0
46 63,4 83,5
47 61,7 82,5
48 59,8 82,5
49 59,8 81,4
50 59,8 80,4
51 59,8 79,8
52 59,8 79,8
53 59,8 79,8
54 59,8 79,8
55 59,8 79,3
56 59,8 78,7
57 59,8 78,7
58 59,8 78,7
59 59,8 78,7
60 59,8 78,7

Source : Sheppard AJ, Chiarelli AM, Hanley AJG, Marrett LD. Influence du diabète préexistant sur la survie après un diagnostic de cancer du sein chez les femmes des Premières Nations de l’Ontario, au Canada (en anglais seulement). JCO Global Oncol. 2020;6:99–107.

Sur les 282 femmes des Premières Nations de l’Ontario ayant reçu un diagnostic de cancer du sein entre 1995 et 2004 qui étaient admissibles à cette enquête, 67 (24 %) avaient également reçu un diagnostic de diabète. Après une période d’observation de 5 ans, le taux de survie globale des femmes des Premières Nations atteintes de diabète était de 59,8 %, alors qu’il s’élevait à 78,7 % chez les femmes des Premières Nations non diabétiques (p<0,01). La durée de survie était calculée pour chaque femme, en soustrayant la date de diagnostic de son cancer à la date de son décès ou de la fin de l’étude, selon la première éventualité.

Des recherches antérieures avaient révélé que le pronostic du cancer du sein est moins bon chez les femmes des Premières Nations de l’Ontario que chez les femmes non autochtones, car lorsqu’elles sont plus susceptibles d’être à un stade plus avancé de la maladie, d’avoir déjà fumé, d’avoir un indice de masse corporelle plus élevé et de présenter des comorbidités (autres pathologies) au moment du diagnostic du cancer du sein. Des études menées auprès d’autres populations ont permis d’évaluer l’association entre le diabète préexistant et le taux de survie à la suite d’un diagnostic de cancer du sein. Une analyse des métadonnées a permis de démontrer que le diabète augmentait la mortalité de tous les types de cancer, entraînant des risques de mortalité plus élevés pour certains cancers, dont le cancer du sein.

Toutefois, peu d’études se sont intéressées à l’influence qu’a le diabète sur le taux de survie au cancer chez les Premières Nations et toute autre population autochtone, et à notre connaissance, il s’agit de la première étude de ce genre en Ontario ou ailleurs au Canada. Les conclusions de cette étude, publiées dans l’article Influence du diabète préexistant sur la survie après un diagnostic de cancer du sein chez les femmes des Premières Nations de l’Ontario, au Canada (en anglais seulement), indiquent qu’il est important pour les équipes de soins de cancérologie traitant les femmes des Premières Nations atteintes d’un cancer du sein d’avoir connaissance de cet écart en matière de survie, alors que les taux d’incidence du cancer du sein et du diabète de type 2 augmentent au sein des populations des Premières Nations du Canada.

Références

  1. Sheppard AJ, Chiarelli AM, Hanley AJG, Marrett LD. Influence of pre-existing diabetes on survival after a breast cancer diagnosis in First Nations women in Ontario, Canada. JCO Global Oncol. 2020;6: 99–107.
  2. Sheppard AJ, Chiarelli AM, Marrett LD, et al: Stage at diagnosis and comorbidity influence breast cancer survival in First Nations women in Ontario, Canada. Cancer Epidemiol Biomarkers Prev. 2011;20:2160–7.
  3. Sheppard AJ, Chiarelli AM, Marrett LD, et al: Detection of later stage breast cancer in First Nations women in Ontario, Canada. Can J Public Health. 2010;101:101–5.
  4. Barone BB, Yeh HC, Snyder CF, et al: Long-term all-cause mortality in cancer patients with pre-existing diabetes mellitus: A systematic review and meta-analysis. JAMA. 2008;300:2754–64.
  5. Martin JH, Coory MD, Valery PC, et al: Association of diabetes with survival among cohorts of Indigenous and non-Indigenous Australians with cancer. Cancer Causes Control. 2009;20:355–60.
  6. Maskarinec G, Shvetsov YB, Conroy SM, et al: Type 2 diabetes as a predictor of survival among breast cancer patients: The multiethnic cohort. Breast Cancer Res Treat. 2019;173:637–45.
  7. Mazereeuw MV, Withrow DR, Nishri DE, et al: Cancer incidence among First Nations adults in Canada: Follow-up of the 1991 Census Mortality Cohort (1992–2009). Can J Public Health. 2018;109:700–9.
  8. McGahan CE, Linn K, Guno P, et al: Cancer in First Nations people living in British Columbia, Canada: An analysis of incidence and survival from 1993 to 2010. Cancer Causes Control. 2017;28:1105–116.
  9. Young TK, Reading J, Elias B, et al: Type 2 diabetes mellitus in Canada’s First Nations: Status of an epidemic in progress. CMAJ. 2000;163:561–6.
  10. Chiefs of Ontario, Cancer Care Ontario and Institute for Clinical Evaluative Sciences. Cancer in First Nations People in Ontario: Incidence, Mortality, Survival and Prevalence. Toronto, 2017.